Wikia


Le Bannissement est un acte pratiqué au sein du Groupe A qui consiste à exclure à jamais un Blocard du reste de la communauté pour avoir commis une faute grave, et par conséquent avoir enfreint de manière excessive au moins une des 3 règles primordiales du Bloc. Le Blocard condamné est alors enfermé dans le Labyrinthe et jeté en pâture aux Griffeurs.

Banissement image

Cérémonie

Lors d'un bannissement, les Blocards sont convoqués devant la Porte Est une demi-heure avant leur fermeture puis le condamné est escorté par trois Coffreurs et le leader lui passe un collier en cuir muni d'un fermoir autour du cou. Celui-ci est relié par un rivet à une perche de six ou sept mètres de long constituée de tubes d'aluminium s'encastrant les uns dans les autres. Le leader présente alors brièvement le condamné en citant son nom, son assignation et les causes du bannissement. Les 10 Matons des différents boulots du Bloc empoignent alors la perche du bannissement et le précipitent dans le Labyrinthe. Au dernier moment, le Maton le plus proche détache le dernier morceau de la perche afin de la ramener à l'intérieur. Lorsque les Portes se rouvrent le lendemain matin, le banni a disparu. Il ne reste de lui que le collier de cuir délaissé par les Griffeurs.

Bannis connus

Après avoir été banni, le nom du Blocard considéré est rayé du mur. Les Blocards n'ont eu recours qu'à 3 bannissements durant la totalité de leur séjour au Bloc, soit 2 ans. Le seul connu est celui de Ben pour avoir enfreint la règle n°2 et tenté de tuer Thomas alors qu'il était en train de subir la Transformation.

Filmographie

Le Labyrinthe

La cérémonie du bannissement n'est pas tout à fait identique dans le livre et dans le film où il n'est nullement fait référence à la perche et au collier. Le condamné est alors conduit aux Portes par son Maton et les Blocards les plus proches empêchent le banni de s'échapper du cercle formé autour de lui à l'aide de lances pointés dans sa direction. Six des Blocards, comprenant le leader, le co-leader et 4 Matons, se munissent quant à eux de perches en bois auxquelles sont fixées des bouts de bois transversaux servant à pousser le condamné hors du Bloc.